Par Philippe MONTEL, auteur et illustrateur de la série de romans jeunesse « Marcus – Les Aventures Enflammées »

Cahier et crayonLe 15 avril dernier s’est achevé le dernier atelier du projet « Ecrire une histoire » lancé le 10 mars 2016 dans la classe de CM2 de Mme MARTINEZ, à l’école St Jean-Baptiste de La Salle de Montpellier.

L’objectif pour les trente-deux élèves embarqués dans l’aventure : inventer et écrire, en binômes, une nouvelle complète dans l’univers de la Fantasy, sur cinq ateliers en commun, complétés par un travail en classe. Le tout sur une période d’un mois.

Que de chemin parcouru depuis ma première rencontre avec cette classe motivée et pleine d’imagination !

En effet, ce sont seize histoires originales, riches en rebondissements, qui ont ainsi vu le jour. Et tous les ingrédients du récit de Fantasy s’y retrouvent : des objets magiques bénéfiques ou maléfiques, des lieux surnaturels, des sorciers, des fées, des dragons, des revenants, des monstres bizarres et autres créatures fantastiques, sans oublier, bien sûr, des humains de tous âges, des bêtes sauvages et des animaux de compagnie… autant de personnages hauts en couleur qui déboulent avec fougue dans notre monde ou dans des univers parallèles.

Voici les titres de ces œuvres et leurs auteurs respectifs :

La disparition
de la coupe

Par Soline et Dina

La vengeance
du revenant-sorcier

Par Hugo et Aurèle

Mega Race,
la course fantastique

Par Joshua et Baptiste

La forêt
mystérieuse

Par Lina et Camille

La vie magique
d’un chien

Par Elina et Lisa

La rencontre
du chien et du dragon

Par Damien et Guillaume

Les trois dimensions

Par Paul et Paul

Dans le présent, passé, futur

Par Sacha et Elowen

Les bottes ailées

Par Louise et Andréa

La mystérieuse histoire
de Spooskville

Par Emma et Maléna

Le Hockey

Par Thibaud et Léa

Le monde de glace
et Bluegon

Par Léa et Zoé

Destruction

Par Amaury et Noah

Zoligood

Par Flora et Violette

Les aventures
de Louis et Maude

Par Mathys et Célia

Une finale de Youfleague
très disputée

Par Camille et Edgar

Pour arriver à ce résultat, voici en quelques mots le parcours* que nous avons suivi, en nous appuyant chaque fois que cela était possible sur des notions vues en classe, notamment en Français :

  1. Tout d’abord, nous avons défini…
    • Le thème du récit : la Fantasy. Ceci nous a permis d’évoquer les nombreux thèmes existants, certains faisant débat entre spécialistes de la classification des œuvres (pour l’occasion nous avons utilisé la classification de la CLIL – Commission de Liaison Interprofessionnelle du Livre).
    • Le genre littéraire à adopter : narratif, sous forme romanesque. Bien entendu, compte tenu du temps imparti, il ne s’agissait pas d’écrire un roman mais une nouvelle.
  2. Thème et genre étant définis et précisés, nous avons abordé ce qui constitue une histoire :
    • Le fond : idées (noter, organiser) ; structure de l’histoire et chronologie (découper, ordonner les événements) ; personnages ; lieux ; périodes et dates.
    • La forme : plan (tomes, parties, chapitres) ; structure du texte (paragraphes, phrases et ponctuation) ; vocabulaire (lié à l’époque et contexte du récit, synonymes) ; verbes et temps ; dialogues (utilité, techniques et astuces pour les écrire).
  3.  Puis nous avons parlé de techniques d’écriture, ainsi que de méthode avec les étapes de la création. Pour notre projet, chaque binôme a…
    • Imaginé les grandes « briques » qui constitueraient le récit : les événements, les personnages principaux, les lieux où se déroule l’action, le contexte et la période de l’histoire (réels ou imaginaires).
    • Ecrit un synopsis de son histoire en utilisant ces briques : en une demi-page ou une page (pour ceux qui écrivent gros, une dérogation d’une feuille recto verso maximum a été accordée 😉 ), il s’agissait de décrire l’intégralité de l’histoire et ses principaux éléments.
    • Enrichi les personnages (utilisation de fiches de personnages), les lieux (utilisation de fiches de lieux) et affiné son histoire.
  4. Et enfin, chacun de nos duos de graines d’auteurs a rédigé sa nouvelle à partir du synopsis, en tirant parti du travail d’enrichissement et d’affinage précédent, sans oublier la mise en place des dialogues.

Et voilà !

Un des supports de présentation utilisés lors des ateliers
Parcourir : flèches à gauche et droite de l’image. Zoomer : clic sur l’image.

Tous mes remerciements aux élèves de cette sympathique classe qui ont accepté que je les guide dans ce projet, à l’école St jean-Baptiste de La Salle pour m’avoir accueilli dans d’excellentes conditions et à Mme Virginie MARTINEZ de m’avoir fait confiance 🙂

*Note à l’attention des auteurs accomplis, écrivains en herbe, acteurs professionnels ou amateurs du Monde du Livre : aucune prétention ici de donner le mode opératoire standard pour écrire un livre. De nombreux chemins mènent à l’édition d’un ouvrage, chacun a ses particularités et il n’existe heureusement pas de recette miracle. Non… très modestement, il s’agissait ici de donner un cadre de travail et une aide aux élèves participant à ce projet, dans le périmètre et les contraintes fixés pour l’exercice.

Pin It on Pinterest