Les Terres de Soladar

France – Fort Vauban, Nîmes – 11 mars 2017

Bien entendu, la ville de Nîmes est connue pour ses racines antiques et ses nombreux monuments datant de l’époque romaine : l’imposant amphithéâtre, plus communément appelé « Arènes de Nîmes », les fabuleux Jardins de la fontaine, la Maison Carrée et bien d’autres trésors architecturaux et culturels ont traversé les siècles, la plupart dans un étonnant état de conservation.

Mais, ce riche héritage ne doit pas occulter les autres facettes du passé de la ville, pas plus que son présent et son futur. En effet, Nîmes existait avant l’Empire romain, son histoire a continué de s’enrichir après sa chute et elle se développe aujourd’hui avec un dynamisme tourné vers l’avenir.

C’est ce qu’illustre parfaitement le fort Vauban : construit à la fin du XVIIe siècle sur le modèle des forts issus de l’esprit fertile du célèbre marquis de Vauban*, le lieu a été une citadelle protégeant et surveillant la ville, une prison (politique puis prison centrale), lieu de souffrances et de désespoir jusqu’en 1991. La prison ferme alors ses portes, le fort est racheté par la ville et, en 1995, transformé selon les plans de l’architecte Andréa Bruno, il devient l’un des sites de l’Université de Nîmes. Le fort Vauban est désormais baigné par l’énergie positive des étudiants qui utilisent ses bâtiments et parcourent ses couloirs et allées. Ce nouvel esprit du lieu se retrouve même dans les douves partiellement transformées en jardin potager collectif, partagé par les étudiants, le personnel de l’université et les habitants de la ville 🙂

*Les plans du fort ont été réalisés par Jean-François Ferry et Jean Papot, respectivement ingénieur et architecte du roi Louis XIV, selon le système et les stratégies défensives définis par Vauban. La réalisation des travaux a quant à elle été menée par un architecte nîmois, Jacques Cubizol et l’ingénieur Jean-Baptiste Minet.

Fort Vauban, Nîmes

Pin It on Pinterest